• Slide home 4
  • Slide home 3
  • Slide home 2
  • Slide home 1
Martine Becker

Très chers lecteurs,

Dans cette lettre tout en couleur, vous allez pour certains, retrouver votre nom, votre photo et pour d’autres, elle a pour but de vous donner envie de venir participer à l’art de vivre des épicuriens alsaciens. Le vin d’Alsace, servi jeune pour une dégustation commentée ou, sigillé et mur, tiré de l’oenothèque, seul ou associé à des amuses bouches, à des thématiques gustatives, servi simple­ment ou religieusement lors de soirée de gala…

De plus en plus de connaisseurs émérites, d’amateurs lo­caux de soirées « vins et mets » et de fins palais, viennent pour assister aux chapitres et aux soirées organisées : vins anciens, au caveau, dans la salle capitulaire ou Schwendi. Il faut absolument garder cette dynamique qui nous fait devenir, le rendez-vous incontournable des vins d’Alsace, dans une ambiance polyglotte (puisque 4 langues sont de rigueur : l’Alsacien, le français, l’anglais et l’Allemand et que certains confrères parlent italien, espagnol et japonais).

Intégrer la modernité active, grâce à notre 1ere Porte ouverte pour la journée du patrimoine, qui a permis d’attiser les curio­sités des amateurs de vieilles pierres et d’architecture, mais a aussi ouvert notre maison que certains croyaient close ou sectaire, au grand public.

Avoir été choisie pour être Grand Maître, est bien sur un honneur rare pour une femme. J’ai donc été toute dévouée à cette institution, qui je le rappelle est l’une des plus ancienne de France. Succédant à Pascal Schlutz et précédent Jean Louis Vezien pour 10 mois d’activité et de responsabilité, épaulée par le Major Ignace Kuehn, conseillée par le Chancelier Re­ceveur et tous les anciens et futurs Grands Maîtres, plus les bénévoles et l’équipe permanente avec à sa tête Eric Fargeas.

Enfin je remercie nos saint Etienne, Urbain & Vincent qui ont conjuré le sort d’une jeune femme apprentie dans le monde du vin d’Alsace, embarquée à sa demande en 1978, pour finir par commander le navire amiral en 2018, sans qu’il n’y ait eu de mutinerie à bord !!

Martine BECKER

Grand Maître 2018

« Bois du vin, sois bon comme lui » Jean RICHEPIN